Portrait

Le réchauffement climatique, la dégradation de l’environnement et l’accroissement de la population humaine font peser des menaces croissantes sur la sécurité alimentaire dans le monde entier. Dans le même temps, la biodiversité est menacée par les méthodes agricoles modernes, lesquelles contribuent par ailleurs dans une large mesure aux émissions de carbone à l’échelle de la planète. En Suisse comme ailleurs, les pressions se font de plus en plus fortes pour réduire le recours aux pesticides, herbicides et engrais, pour atténuer les causes du réchauffement climatique et pour protéger la biodiversité tout en maintenant ou en augmentant la productivité. Un large spectre de méthodes sera nécessaire pour tenir compte de ces exigences, y compris le développement de nouvelles combinaisons de traits à même de conférer aux plantes une résistance accrue aux ravageurs et aux maladies ou une productivité continue face à la sécheresse, aux inondations ou à la hausse des températures.

De nouvelles technologies de sélection végétale (New Breeding Technologies, NBT) promettent d’ores et déjà un ciblage plus spécifique des variantes génétiques pertinentes et, en particulier, des tests plus rapides sur les variantes et leur traduction concrète en termes de plantes cultivées. Dans le contexte du présent PNR, les NBT se réfèrent à des techniques capables de modifier de manière ciblée le matériel génétique des plantes, y compris, mais sans s’y limiter, les méthodes reposant sur la mutagenèse dirigée, la modification de tronçons d’ADN et l’insertion ciblée de constructions d’ADN qui n’aboutissent pas à des produits transgéniques.

Le programme national de recherche « Innovation en sélection végétale » (PNR 84) financera la recherche translationnelle interdisciplinaire consacrée aux applications agronomiques des NBT en Suisse dans des contextes sociaux, économiques et réglementaires. Une des priorités consistera à étudier dans quelle mesure les NBT sont susceptibles de développer et de permettre la mise sur le marché de nouvelles variétés de cultures cultivées dotées de traits qui, sur fond de changement climatique, contribuent à améliorer la durabilité sociale, économique et environnementale et à renforcer la sécurité alimentaire en Suisse et au-delà.

Les projets financés utiliseront une approche transdisciplinaire et transformatrice axée sur la recherche de solutions et porteront sur les modules suivants :

  • Les projets du module 1 ont pour but d’évaluer l’utilisation des NBT en vue de générer des variétés de plantes cultivées présentant des traits qui améliorent le rendement et la qualité tout en permettant des pratiques agricoles durables sur le plan environnemental et économique en Suisse.
  • Les projets du module 2 s’attachent à étudier les problématiques éthiques ainsi que les facteurs qui influencent les comportements et les intérêts des parties prenantes ainsi que la viabilité économique de l’utilisation des NBT dans l’agriculture.
  • Les projets du module 3 ont pour objectif de formuler des recommandations politiques pour des cadres réglementaires qui encouragent l’innovation en matière d’applications durables des NBT et qui servent à réduire les risques pour la biosécurité et l’environnement.

La phase de recherche commencera début 2025 et durera 5 ans. Le PNR 84 sera doté d'un budget total de 10,0 millions de francs.